saisir_opportunite

Transformer les écarts de comportements de votre enfant en opportunités d’enseignement

Je profite de ce premier article de l’année pour vous souhaiter une année remplie d’opportunités et de plaisir à grandir grâce à vos enfants. 😉

Pendant la période des fêtes j’ai eu la chance de passer quelques jours au soleil et d’observer les familles qui prenaient du bon temps ensemble. Une chose qui était très populaire à Cuba était de commander une noix de coco que le serveur tranchait sur le dessus et y insérait une paille pour en déguster l’eau sucrée à l’intérieur.

Un après-midi alors que j’étais tranquillement assise sur une terrasse, j’ai eu le bonheur d’observer un enfant d’environ quatre ou cinq ans fasciné par une des noix de coco abandonnée sur une table par des touristes. Apercevant la noix de coco l’enfant la saisit de ses deux petites mains et décide tout simplement d’en verser le contenu sur la chaise de patio. La mère qui l’aperçoit s’empresse de dire au petit : « cette noix de coco n’est pas à toi; la tienne est dans ta chambre ». Elle n’a absolument rien dit au sujet de son geste de verser tout le liquide sur la chaise. Quelle opportunité perdue…

Il y aurait plusieurs façons de réagir à cette situation; laquelle serait la vôtre?

A. Disputer l’enfant en élevant le ton et en disant : « on ne fait pas ces choses-là! (phrase non spécifique).

B. Replacer la noix de coco sur la table et continuer son chemin sans ne rien dire du tout.

C. Faire la même chose que la maman dans mon scénario.

D. Utiliser la maladresse de l’enfant comme une opportunité de lui enseigner quelque chose, par exemple le respect du bien d’autrui… Et l’aider à ramasser son dégât pour qu’il apprenne aussi à réparer ses erreurs.

Si vous avez choisi autre que D), ne vous en faites surtout pas. C’est souvent ce qui arrive lorsqu’on est pris au dépourvu avec les actions d’un de nos enfants. Soyez plutôt ravi d’ajouter à vos stratégies de parent-leader, celle de penser à saisir toutes les occasions possibles pour enseigner, éduquer, et développer.

Rappelez-vous que chaque erreur qu’on fait est une expérience et donc une superbe occasion d’apprendre et d’évoluer positivement. Ceux qui ne font jamais d’erreurs, ne prennent pas assez de risques. Et ceux qui en font mais qui n’apprennent rien, gagneraient à y réfléchir! Alors que ferez-vous la prochaine fois que votre enfant fera une maladresse : A, B, C, ou D?

Bonne réflexion et bonne observation!

Partagez vos expériences en laissant un commentaire !

Au plaisir,

Francine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *