Les 3 AAA : Accepter et Accompagner avec Amour son enfant qui vit de l’anxiété

Je suis maman de 6 enfants (oui vraiment!!). Je les adore et en même temps je me sens débordée et dépassée par la réalité parfois. Mes enfants sont âgés entre 5 et 18 ans. Ils sont tous uniques et merveilleux (parole de mère)!!

Dans cette marmaille, j’ai une fille de 9 ans avec une dyspraxie sévère et un TDA sévère sans hyperactivité. Cette petite douceur a également une difficulté dans ses interactions sociales et par le fait même vit une difficulté d’adaptation à l’école ou face à un changement.

Elle souffre d’anxiété régulièrement…souffre, je n’aime pas ce mot. Devrais-je plutôt dire qu’elle est dotée d’une fine sensibilité à ressentir une émotion forte, à anticiper une situation qui n’arrivera pas, à être consciente ou non de ses peurs. Ses symptômes d’anxiété sont l’énurésie, l’insomnie et les vomissements la nuit.  De plus, s’ajoutent la colère et/ou la tristesse le jour.

Maman dans tout ça? Accepter…Ouf! Quel exercice à faire! On m’a remis les clés d’un monde parallèle qui demandait que je sois la mère d’un enfant différent avec ses grands défis et ses grandes qualités. Depuis le diagnostic, je vis une expédition quotidienne, une aventure à laquelle aucun agent de voyage ne m’a préparée. J’en ai du kilométrage de fait et j’en ai encore à faire!

Ce diagnostic m’a réconciliée avec mon essence. Accepter que finalement MOI AUSSI je fais de l’anxiété (je pense que j’ai un TDA aussi).  Au fil du temps, j’ai renoué avec la plus vibrante version de moi-même tellement je me questionnais et me sentais coupable.  J’analysais les détails de la journée à m’en épuiser.   Maintenant j’accepte.   Je l’accompagne dans son anxiété en l’acceptant.  Elle et moi cherchons ensemble ce qui pourrait l’aider.

J’ai poussé ma curiosité plus loin en me questionnant. À prendre position face à son défi (le mien aussi). Voulant toujours grandir, j’ai décidé de m’outiller personnellement pour mieux aider ma fille (et moi-même). Lectures, EFT (Emotional Freedom Technique), Brain Gym, mandala, yoga, sont quelques-uns des outils que j’apporte à ma fille et que j’utilise moi-même. Savez-vous quel « outil » ma fille préfère?  Que je sois présente, l’écoute tout simplement, l’accompagne et l’accepte.   Elle aime marcher dans le noir avec moi le soir…elle s’ouvre beaucoup durant ces randonnées avec moi.

Probablement que l’anxiété fera toujours partie d’elle à cause de ses troubles d’apprentissage ou autre. Je continuerai de l’amener à affronter ses peurs graduellement, par petites étapes et surtout en évitant de banaliser ses peurs. Un intervenant pourra accompagner ma fille au besoin avec toutes ses connaissances et moi, je l’accompagnerai avec tout mon amour pour elle.

Christiane G.

 

Une réponse à Les 3 AAA : Accepter et Accompagner avec Amour son enfant qui vit de l’anxiété

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *